Bref. J’ai passé une journée au cinéma.

Jeudi 15 mars 2012, mes amis d’Écriture Multimédia et moi étions conviés au 21ème festival du court-métrage de Belgique : le Festimages, au cinéma Le Parc à Charleroi.

Voici la vidéo d’introduction pour promouvoir le cinéma belge :

La journée s’est découpée en trois : 3 x 6 projections de films +1 ; oui, c’est beaucoup ! Pas moins de 19 court-métrages ont été projetés durant cette journée.

Voici une galerie d’images regroupant quelques affiches (dont j’ai apprécié le film) :

Seulement quelques films m’ont plus dont un qui a particulièrement attiré mon attention et qui sortait du lot : Kérozène.

Voici son synopsis :

 Clara, 25 ans, jeune et jolie femme, suit une psychothérapie pour vaincre sa phobie : l’avion. Pour vaincre sa peur, elle se fait engager comme technicienne de surface pour avions en escale. En nettoyant, elle tombe sur un roman appartenant à l’un des passagers. Elle décide d’y laisser, par jeu, un message. Contre toute attente, elle reçoit une réponse !

ATTENTION ! SUPER MEGA SPOILER de la mort qui tue : passe cette étape si tu comptes le voir.

3

2

1

Ce film nous parle de la vie de Clara, une vie de phobie, de phobie de l’avion. Elle tient un dossier rempli d’articles, de photos d’accidents d’avions pour se rappeler qu’eux (les passagers) n’ont pas de chance et que elle en a. Son psychologue lui propose alors une thérapie progressive. Elle va donc travailler comme femme de ménage dans des avions au sol, pour « s’habituer ».

Ensuite, elle va se lier d’amitié avec un passager qu’elle ne verra jamais (et lui non plus). Ils se parlent par petits mots, ils parlent de littérature. Puis ils veulent se rencontrer. Elle prévoit donc, pour la St Valentin, un voyage… en avion ! Mais en fait, elle se servait de cet homme. Son but était… de faire exploser un avion. L’homme a récupéré, comme convenu dans les petits messages qu’ils se laissaient, un petit cadeau à n’ouvrir qu’en la présence de Clara.

Bien sur, celle-ci ne prit pas l’avion. Et comme l’homme était trop curieux, il ouvrit le « cadeau » dans l’avion et… BOOOMMM !!! :O

À la fin du film, on y voit Clara dans le bureau d’un autre psychologue. Elle tient un autre dossier avec elle et semble avoir la phobie des trains. Le psy lui propose donc une thérapie progressive…

FIN DU SPOILER !

On reste alors sur un gros doute.

– Pourquoi fait-elle cela ?

– Est-ce elle qui a provoqué les accidents de son dossier ?

– Est-elle complètement maboule ? (Ndr : oui)

Je ne sais pas par quoi l’auteur a été inspiré pour le personnage de Clara, mais si on me disait le Joker (le meilleur ennemi de Batman), ça ne me surprendrait pas du tout. Le visage de Clara n’est bien sur pas maquillé de blanc et rouge mais on aperçoit une certaine expression de folie, un certain « je-m’en-foutisme » pour la vie d’autrui et une fascination pour les accidents de transports !

Bien entendu, cela ne veut pas dire que je partage ses « loisirs » (… quoique :P) mais n’étant pas fan de court-métrage (belge), je trouvais que c’était celui qui se rapprochait plus d’un long-métrage.

Mais je tiens quand-même à féliciter tous les réalisateurs et plus particulièrement ceux qui faisaient cela dans le cadre de leurs études. Bravo à eux !

Voici le site de Festimages : clique ici.

Et voilà les synopsis des films représentés lors du festival : clique ici.

Ah au fait, c’est un ami de la classe qui a réalisé leur nouveau logo.😉

À  bientôt pour une nouvelle visite !🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s